[ Devenez membre | Connexion

Annuaire Culturel

pierre couzy

Pierre Couzy artiste peintre Animalier

1 avis

Listé dans Peintres

Contacter l'artiste

Contacter l'artiste

Contactez directement l'annonceur



Pierre Couzy est né en 1942, à La Couronne, petit village de Provence situé près de Martigues.

Dès son plus jeune âge, son intérêt pour la peinture et le dessin se confirme. Rapidement, il choisit la technique de la peinture à l’huile réalisée au couteau, technique qu’il juge en harmonie avec sa personnalité. Ses premières inspirations seront les paysages de Provence, les marines, et surtout la si particulière lumière du sud.

 

De retour de la guerre d’Algérie, Pierre intègre l’équipe de chercheurs en Préhistoire du C.N.R.S de la région Languedoc-Roussillon spécialiste du paléolithique supérieur, pour laquelle il deviendra durant vingt ans le dessinateur. Son travail portera sur le dessin scientifique du matériel trouvé lors des fouilles ainsi que la réalisation d’illustrations de thèses. Le Musée de Martigues possède une reconstitution d’une habitation préhistorique ainsi qu’une toile originale consacrée à ce sujet réalisées par lui-même.

 

Sa passion pour la peinture s’avère la plus forte et dès 1983, il prend la décision de s’y consacrer complètement. Son passé proche dans le domaine de la préhistoire, ainsi que sa préférence pour la nature et les animaux, sa passion pour la chasse, tout l’entraîne vers l’expression animalière.

 

Grand voyageur, son intérêt pour les nouveaux horizons sera comblé lorsqu’il découvrira l’Afrique des grands animaux en 1985. Le Kenya, la Tanzanie, puis l’Afrique de l’Ouest seront ses nouvelles destinations.

 

Ses œuvres sont présentes dans différentes galeries et manifestations européennes, depuis 1995, Il a entrepris d’exposer aux Etats-Unis, à New York, ainsi qu’au très sélect Safari Club International à Las Vegas, Reno, Houston, Dallas. Il expose également en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Cameroun, à Nouméa, ainsi qu’aux Emirats Arabes Unis.

 

Pierre passe régulièrement en salles de ventes à DROUOT à Paris, ainsi qu’en Angleterre et est référencé au guide AKOUN.

Pierre Couzy à reçu la medaille d’or de l’academie arts, sciences et lettres pour l’année 2016 .

« L’approche Artistique »

J’ai toujours eu l’intime conviction que pour peindre une espèce animale avec foi, Il fallait bien la connaître, l’approcher de plusieurs façons, rentrer dans ses habitudes et son intimité. Depuis l‘enfance, près des animaux de ferme que possédaient mes parents, j’avais vécu tout un imaginaire auprès d’eux, et j’adorais cela. Les comprendre, c’était les aimer.

 

Plus tard, en Afrique, la dimension du continent et son extraordinaire bestiaire ont comblé tous mes vœux. Aller en brousse a déclenché toute une cascade d’émotions, très vite concrétisées à coup de croquis rapides, puis de retour au camp de dessins plus précis, tout cela ponctué de récits de chasses, de conversations entre amis sous le ciel d’Afrique.

 

Peintre animalier ! La nature et l’animal, l’essence de la vie, mon don, toute mon existence est tournée vers cette lumineuse aventure, et à chaque occasion d’une belle rencontre, la chance de continuer de rêver en peignant.

 

En général, je mets en place mon dessin avec beaucoup de précision, cela vient sans doute du travail que j’effectuais pour le laboratoire de Préhistoire ; puis je passe de l’ocre sur les ombres. Je commence toujours du plus loin pour finir les détails. Les sujets les plus longs à peindre ? Les félins. Rien n’est plus difficile à manier que les jaunes et les noirs pour la panthère ! Puis la longue finition détaillée des poils. Je ne peins qu’une toile à la fois, car cela me demande beaucoup de concentration.

 

Les brumes des étangs et le cri des canards résonnent en moi lorsque je suis penché sur la Sologne ou les bords de mer. Le souvenir d’une longue escapade en Autriche, dans la neige jusqu’au cou derrière les chamois ! Le froid mordant dans les longues traques du sanglier, la rencontre aérienne des fins chevreuils, la résonance de la forêt, l’odeur de terre mouillée, le troublant brame, le passage furtif des oiseaux sur ma tête à la passée du soir, le bruissement du vent dans les arbres. Autant d’émotions qui se mêlent à mes doigts, serrant le pinceau qui court sur la toile essayant de rattraper l’image furtive.

Pierre Couzy

03/08/2016

Bonjour
Nous avons acheté 2 tableaux du peintre chez un ami de s et m , restaurateur et décédé malheureusement
Nous avons passé un excellent moment avec l’artiste et avons apprécié ses oeuvres


Laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée. (* champ obligatoire)

*