[ Devenez membre | Connexion

Annuaire Culturel

juliane-shack-artiste-peintre-saint-tropez-kelexpo-annuaire-ramatuelle-1

Juliane SCHACK Artiste Peintre à Saint Tropez (VAR)

1 avis

Listé dans Peintres

Contacter l'artiste

Contacter l'artiste

Contactez directement l'annonceur



Juliane Schack est originaire de Düsseldorf en Allemagne. Après des études aux Beaux Arts de Düsseldorf, de Mayence et de Paris, elle s’installe à Ramatuelle sur la Côte d’Azur. C’est là que sont nés ses trois enfants.
Au cours d’ateliers d’été, elle rencontre des artistes tels Kokoschka, Manzù, Vedova, et trouve auprès d’eux stimulation et inspiration. Plus tard, elle anime elle-même des stages pour adultes et ajoute à son œuvre artistique plusieurs ouvrages sur l’expression créative de l’adulte et de l’enfant.Composition Claire
L’œuvre de Juliane Schack prend sa source dans un dialogue entre le monde extérieur et le monde intérieur, entre expérience visuelle et émotion. Le chemin parcouru est important : peinture figurative, puis abstraction géométrique et finalement libération du geste expressif. Dans son travail, chaque étape n’est pas seulement une transition : elle est expérimentée et approfondie jusqu’à son achèvement. Ainsi la remise en question perpétuelle permet à son style de se renouveler sans cesse sans jamais se figer. Aujourd’hui son œuvre se caractérise par le sens du rythme, la spontanéité du geste dans la composition, la luminosité et la sobriété des couleurs.
Juliane Schack travaille dans son atelier de Ramatuelle. Elle expose essentiellement en Allemagne et en France, mais aussi dans d’autres pays comme les U.S.A. et le Japon.

 

Le peintre Juliane Schack est auteur de / Die Malerin Juliane Schack ist Autorin von :

« Les secrets d’une vraie créativité », Fleurus, Paris 1989 (épuisé) ;
« Der Künstler und sein Publikum », Verlag « Die Blaue Eule », Essen 1995 ;
« Comprendre les dessins d’enfants » Marabout Education, 2000
(épuisé) ;
« Gouache et Paysages », Ulisseditions 2004
« Dessiner et peindre en voyage », Ulisseditions 2005

Voir son reportage

Laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée. (* champ obligatoire)

*